• Type de patrimoine : moulin

    WachirockMoulin (Wachirock)

    Localisation précise : Moulin de Wachirock

     

    Description : Ancien moulin transformé en habitation particulière

     

    Etat : très bon

     

    Travaux nécessaires : Avec l’accord du propriétaire, pose d’une signalétique

     

    Statut de propriété : privé

     

    Commentaires : Moulin (Wachirock)


     

    Relevé réalisé par Alain DEVIGNE

    Date : 10 juillet 2013

     

    Vous souhaitez apporter un complément ? Ecrivez-nous !

     

     

     

     

     

     


  • WACHIROCK : Roc (celt.) = rocher. Wa est une vallée profonde baignée par des eaux ; Ti (celt.) prononcé t’chi = maison (idem.)

    C’est la maison près des rochers dans la vallée.

    L'étymologie de tous les villages de Sainte-Ode

     

    Vous souhaitez apporter un complément ? Ecrivez-nous !


  • Type de (petit) patrimoine : croix, potale, calvaire   

     

    Wachirock

    Localisation précise : le long du chemin menant de Wachirock à Menil

     

    Statut de propriété (privé ou public) : pas d'information       

     

    Description : Croix commémorative érigée à la suite d’un assassinat à caractère sexuel

     

    Etat : mauvais

     

    Travaux nécessaires : Restauration complète et mise en place d’un parterre d’enceinte

     

    Relevé réalisé par Alain DEVIGNE

    Date : 01/05/2013

    Vous souhaitez apporter un complément ? Ecrivez-nous !

     

     

     

     

    Complément :

    La Croix d’Emeline GREGOIRE

     

    Le dimanche 22 mai 1904, la messe dominicale venant de se terminer, Ermeline, Elvire et Mathilde GREGOIRE, trois des filles du fermier de la ferme du Menil, décidèrent qu’après le repas, elles rendraient visite à leur sœur Lucienne, mariée à Ernest GILLET, le maréchal-ferrant de Sprimont (actuellement la maison THIERY-GILLET, sise au n° 3).

    Le repas terminé, les trois sœurs quittèrent « Le Menil » pour gagner la demeure de leur sœur et beau-frère. En cour de route, Ermeline s’écria : « j’ai oublié quelque chose à la maison, j’y retourne, continuez sans moi, je vous rejoindrai plus tard » .

    Un domestique de la ferme d’Orreux, qui, indiscrètement, avait écouté la conversation des soeurs GREGOIRE après l’office religieux devant l’église d’Amberloup, les avait suivies à distance, et lorsque Ermeline se fut retrouvée seule, ayant quitté ses deux sœurs, ce dernier la viola, puis l’assassinat.

    A l’instar de Roger CHAMPENOIS, il se cacha dans la cîme d’un des arbres du « bois Lefèvre » et échappa ainsi aux recherches entreprises par les forces de l’ordre alertées par ses sœurs, folles d’inquiétude de ne pas la voir arriver à Sprimont, qui finirent par découvrir le corps sans vie de la malheureuse.

    Une croix en marbre fut érigée par la famille à l’endroit du crime, soit le long du chemin qui traverse le « bois Lefèvre » et qui conduit de Wachirock au Menil. 

    Profondément marquée par la disparition brutale d’Ermeline, la famille GREGOIRE émigra vers MORHET, le 3 mai 1908.

    Au cours de l’année 1966, des mains iconoclastes, ont brisé la croix commémorative en 4 endroits, arrachant même le crucifix. Un morceau de marbre gît toujours au pied de celle-ci.

    Elle fut réparée et penche encore tristement. Il est à remarquer que la parcelle sise derrière ladite croix a été déboisée et transformée en prairie.